• la newsletter de Pôle emploi Centre-Val de Loire
    ENTREPRISE
Lundi 18 juillet 2016 tagCréateur d'entreprise

PAROLES D'ENTREPRENEUSE

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Rencontre avec Katia Ohandza, jeune entrepreneuse orléanaise.

K_ohandza
 Une jeune entrepreneuse ©

Parcours…
Katia Ohandza est une jeune orléanaise avec un cursus prépa, puis école de commerce. Elle a eu une expérience de 2 ans à Londres (2012-2013) en tant que chef de projet événementiel. La capitale londonienne par son dynamisme lui a permis de découvrir de nombreux concepts novateurs (concept store, restaurants originaux…), dont le coworking. 

Naissance de l’idée…
« Dès le lycée, j’ai eu cette envie d’ouvrir une boîte, de créer mon entreprise ; mais quelque part tu restes dans le moule, tu suis le mouvement études, boulot, expérience professionnelle, avant de vraiment te lancer. »
Après ces 2 années passées à Londres, de retour à Orléans Katia a ressenti le besoin de prendre du recul, de se poser les bonnes questions. « J’étais rentrée directement dans le système sans me poser les vraies questions sur ce que je voulais faire dans ma vie. C’est après cette réflexion que je me suis lancée dans le coworking. »

Le déclic…
En 2014, Katia a commencé à se renseigner sur Orléans pour savoir si ce concept existait, et ce n’était pas le cas. Dans le cadre d’un échange avec sa conseillère Pôle emploi, Katia évoque en fin de rendez-vous le sujet : « Comment fait-on pour créer son entreprise ? ». Aussitôt, la conseillère lui délivre 2, à 3 pistes qui lui mettent le pied à l’étrier. Elle facilite sa mise en relation avec les organismes pouvant l’appuyer dans ses démarches, dans les étapes de la création de son entreprise. Katia participe ainsi à une réunion d’information en présence de la Boutique de Gestion. Une présentation des différents dispositifs et aides existants est faite, Katia se sent rassurée sur l’accompagnement dont elle peut bénéficier et surtout sur le réseau de professionnels sur lequel elle peut compter. Les interventions de l’animatrice provoquent un réel déclic chez Katia : « la question du financement n’est pas une bonne excuse. Il n’y a pas de budget définit pour monter son entreprise, on peut créer sa boîte avec 500€ si on veut, tout dépend de la solidité du projet. »
Katia reçoit ces propos comme une grande vague d’encouragement. « Cette réunion m’a levé les freins psychologiques que je me posais sur la question du financement de mon projet. Etant en situation précaire, est-ce que je peux créer ma boîte ?, et bien oui ! »

Les doutes…
La question financière a toujours fait partie des inquiétudes de Katia. « Comment bien estimer mon besoin en financement ? Comment anticiper mes besoins en trésorerie ? ». Elle a fait des démarches, et déposé des dossiers auprès de plusieurs organismes pour obtenir des aides et subventions. « Ayant un profil jeune, il a fallu que je fasse davantage mes preuves, que je sois force de conviction pour faire adhérer à mon projet. ». En parlant de son projet avec son cœur et ses tripes, Katia a obtenu des aides financières d’Initiative Loiret et une subvention du Rotary. A partir de ce moment il était plus facile pour les banques de soutenir son projet.

Les satisfactions…
Eté 2015 les travaux commencent… « Quelle satisfaction pour un créateur d’entreprise quand le projet qui est dans ta tête depuis des mois, se concrétise. Ce moment je l’ai vécu quand j’ai découvert le lieu, le futur espace de coworking ! »
7 septembre 2015, ouverture d’Eurêka Coworking : « 1ère coworkeuse, 1ère cliente à payer pour ce service, les premiers qui m’ont fait confiance sont de réels points de repères pour moi aujourd’hui. »

Euêka Coworking, kesako ?
Le coworking consiste à créer une communauté de travailleurs indépendants qui se retrouvent autour de deux valeurs centrales, la confiance et la liberté. Eurêka coworking propose un lieu où on se retrouve mais aussi où chacun reste autonome dans sa condition de freelance tout en gommant l’isolement social.
Il s’agit de profiter d’un melting pot de compétences, et ainsi d’agrandir son réseau. C’est un lieu d’entraide entre créateurs d’entreprise où l’envie de rencontrer du monde, d’échanger, de partager des bons plans sont les maîtres mots. Certaines de ces rencontres débouchent sur des collaborations.
L’objectif de cet endroit est de faciliter la vie des freelances. Tous les mois, des actions sont proposées :
- une permanence comptable est disponible, elle propose des rendez-vous individuels de 30 minutes
- des conseillers bancaires sont également accessibles
- un atelier pratique est animé par les DCF (Dirigeants Commerciaux de France) pour délivrer des techniques commerciales et ainsi améliorer sa performance
Pour faciliter les échanges entre les coworkeurs, des événements festifs sont mis en place autour de l’entreprenariat.
« Chez Eurêka Coworking, on se sent comme à la maison, toutes les conditions sont réunies pour bien travailler. Mes chats Benco et Waka sont à mes côtés pour accueillir tous les travailleurs indépendants qui souhaitent bénéficier d’un environnement de travail adapté.»

Infos pratiques

Eurêka Coworking - Espace de travail partagé & Salles de réunion
4 bis rue Croix de Malte - 45000 Orléans
Arrêt République - Tram A
Arrêt Hôtel de Ville - Tram B
Fixe : 02 38 73 26 55  Mobile : 07 83 65 70 03

Facebook : Eurêka Coworking Orléans
www.eurekacoworking.fr
hello@eurekacoworking.fr

Les 3 conseils de Katia
1) Il est important de se faire accompagner dans son projet de création d’entreprise. Il y a plein de dispositifs et d’organismes sur lesquels s’appuyer. « j’ai assisté à des ateliers hebdomadaires animés par la Couveuse, j’y ai appris beaucoup de choses et obtenu des réponses à mes questions. Au-delà des informations délivrées, j’ai pu échanger avec des personnes qui se trouvaient dans la même situation que moi. Je me suis sentie moins seule, et surtout soutenue.»
2) Il faut soigner son réseau, aller vers les autres et parler de son projet. « un réseau peut se construire, moi je suis partie de zéro. »
3) Il ne faut pas avoir peur d’investir. Au début c’est compliqué d’investir, de faire les bons choix de dépenses. « il faut voir les dépenses comme des investissements, si on n’investit, il n’y aura pas de retour sur investissement. »


Lundi 18 juillet 2016 tagCréateur d'entreprise
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
Voir tous les communiqués